Planification de liquidité

La planification et le compte de liquidités vous permettent d'obtenir un aperçu des éventuels besoin de liquidités. Les calculs sont basés sur toutes les données saisies dans la Comptabilité Sage 50: écritures, postes ouverts, ordres permanents. Les données de planification comme les valeurs de budget n'entrent pas en compte dans ces calculs.
Vous devrez saisir dans la fenêtre d'état de la planification des liquidités pour quelles périodes les liquidités devront être calculées.
Le formulaire de la planification des liquidités se divise en trois parties. En fonction du niveau que vous aurez sélectionné dans la fenêtre d'état de la planification des liquidités, différentes informations figureront sur ce formulaire. Les points principaux et secondaires qui vont être décrits ici correspondent au niveau 2. Sur demande vous pouvez également faire figurer sur le formulaire les comptes tiers et postes ouverts des différents domaines débiteurs et créanciers. Pour cela vous devez sélectionner dans la fenêtre de l'état les niveaux de détail 3 resp. 4.
Elément de définition Description
Comptes de trésorerie affiche les comptes de trésorerie. Vous pouvez ainsi avoir un aperçu de la quantité de liquidités pour chaque période (Situation initiale + entrée - sortie = Situation finale). Il sera tenu compte des ordres permanents du type "compta" mis en place pour les différentes banques internes, c.à.d. que vous pourrez voir comment évoluerait le solde de ce compte au fur et à mesure de l'exécution des ordres permanents saisis.
Si, dans la fenêtre d'état de la planification de liquidité, vous avez activé la case à cocher Afficher comptes de liquidité détaillés, les point suivants - situation initiale, entrée, sortie, situation finale, limite de crédit et besoin, resp. excédent - de chaque banque interne, seront individuellement mentionnés
Débiteurs cette partie est généralement divisée en plusieurs groupes: postes ouverts, exécutions de paiements et ordres permanents débiteurs
Postes ouverts total des postes ouverts pour lesquels les conditions de paiement ou la date d'échéance fixée manuellement permettent de savoir quand interviendra une entrée de liquidités
Paiements déb. ouverts exploitation des postes ouverts se trouvant déjà dans un paiement débiteur ou LSV. Comme ces postes ouverts donneront lieu avec une quasi-certitude à une entrée de liquidités (car l'entreprise s'occupe elle-même de percevoir ces montants), ils figurent dans une catégorie à part
Ordres permanents fait figurer les entrées de liquidités planifiées mais non encore comptabilisées et provenant d'un ordre permanent débiteur (p.ex. un ordre permanent pour un loyer perçu régulièrement)
Créanciers la partie des sorties de liquidités est également divisée en plusieurs groupes: postes ouverts, exécutions de paiement et ordres permanents. Mais elle comprend en plus une ligne supplémentaire pour les postes ouverts saisis dans le programme de "Pré-saisie créanciers" mais non encore comptabilisés définitivement dans les comptabilités auxiliaires.
Les totaux de la planification de liquidité sont mentionnés dans la partie d'en-tête (comptes de trésorerie) du document:
Situation finale rend compte du besoin (valeur négative) ou de l'excédent de liquidités. Cette valeur est calculée en faisant la somme des iquidités disponibles et des entrées prévues, moins les sorties. Les limites de crédit des banques ne sont ici pas prises en considération
Limite de crédit affiche la somme des limites de crédit disponibles de la banque interne. Cette information est importante, car elle vous permettra d'utiliser la planification des liquidités également pour l'organisation des limites de crédit. Lorsqu'il apparaîtra que l'évolution des liquidités arrive au niveau de la limite de crédit d'une banque interne, mais qu'il reste un disponible sur d'autres comptes, la planification vous permettra de prévoir un transfert de liquidités
Besoin/Excédent le besoin ou l'excédent représente la situation effective de disponibilité des liquidités pour chaque période. Elle se calcule par la somme du besoin ou de l'excédent et de la limite de crédit